Prepas.org

Le site de l'UPS pour les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles

Colloque de l'Académie des Sciences : 25 et 26 novembre

La délégation enseignement de l'Académie des Sciences se penche sur les parcours scientifiques dans le segment bac-3 bac+3. C'est l'occasion pour les professeurs de classes préparatoires scientifiques de dénoncer l'absence de contenu de ce concept dans les filières scientifiques: depuis la dernière réforme du lycée, un gouffre s'est créé entre les terminales et les formations scientifiques de l'enseignement supérieur.

A la demande des organisateurs du colloque, nous contribuons au colloque sur l'impact des contenus enseignés au lycée sur l'orientation des bacheliers vers les filières scientifiques.

Parmi les ressorts de l'orientation, nous distinguerons : l'intérêt pour les disciplines enseignées, la conviction qu'on réussira dans la filière choisie, que ce soit de façon directe ou après réorientation, les perspectives d'emploi en fin de cursus, l'utilité sociale et l'intérêt des métiers sur lesquels débouchent ces cursus. Dans les filières scientifiques, les perspectives d'emploi sont bonnes et ça se sait, mais, hors carrières médicales, les métiers ne sont pas bien identifiés par les jeunes. Quant à l'intérêt pour les disciplines enseignées et l'autoévaluation des chances de réussite, pour que ces deux facteurs déterminants jouent correctement leur rôle dans l'orientation, il faut donner une image juste et non faussée des sciences dès l'enseignement secondaire. Depuis la dernière réforme du lycée, non seulement cette condition n'est pas réalisée, mais le passage à une logique d'orientation par la séduction a des effets délétères sur la formation.

Le texte de la contribution est disponible ci-dessous, ainsi que le communiqué de presse associé.