Prepas.org

Le site de l'UPS pour les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles

ENSM Douai Chimie Verte le Vendredi 15 juin 2012


L'École nationale supérieure des mines de Douai (ENSM Douai) organise le vendredi 15 juin 2012, un stage Liesse intitulé : " Chimie verte ".

Public concerné : Professeurs de CPGE de 1ère année ou de 2ème année

Synopsis : Nous aborderons la chimie verte à travers ses principes puis nous étudierons trois applications de ces principes dans la chimie industrielle : La chimie verte à la source (l'utilisation du végétal comme nouvelle source de carbone). La chimie verte dans la synthèse (les nouveaux solvants et la catalyse dans la chimie de synthèse). La chimie liée à la qualité de l'air et la dépollution par la visite du département Chimie et Environnement.

Dates, horaires et lieux : le vendredi 15 juin de 9h à 16h à l'École nationale supérieure des mines de Douai, Département Chimie & Environnement, 941 rue Charles Bourseul, 59 508 DOUAI

Nombre de places offertes : 20

Noms et qualités des intervenants : Paul Gravejat (Ph.D, Enseignant-chercheur), André Garin (Ancien Ingénieur Cargill, producteur et fournisseur de services et produits liés à l'alimentation et à l'agriculture)

Inscriptions :
Il suffit d'envoyer un mél en précisant le nom, la matière enseignée, la classe et l'établissement à Michel Lecomte ,
Tél : 03 27 71 20 36
Adresse : École nationale supérieure des mines de Douai, 941 rue Charles Bourseul, BP 10 838, 59508 DOUAI Cedex
Programme :
''Vendredi 15 juin 2012 de 9h à 16h'' à l'École Nationale Supérieure des Mines de Douai

La prise de conscience du caractère limité de nos ressources s'est imposée progressivement dans la deuxième moitié du XXème siècle. Dès 1987 Les Nations Unies par le rapport de la Commission Brundtland interrogent sur les dangers de notre développement économique en soulignant qu'un développement soutenable devait répondre aux besoins du présent sans détériorer notre qualité de vie et sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins. Parallèlement à cela la perception populaire attribue à la chimie une grande part du gaspillage des ressources et de la pollution. Peut-être à juste titre puisque qu'aujourd'hui tout ou presque est chimie.

Sous l'impulsion des réglementations, l'industrie chimique a pris la mesure de cette réalité, repensant progressivement sa pratique en privilégiant trois axes : Limiter le réchauffement climatique par le contrôle des émissions des gaz à effet de serre, rechercher des substituts aux ressources fossiles épuisables et diminuer les risques de l'activité industrielle pour la santé humaine et l'environnement. C'est en 1998 que cette volonté fut mise en principes par les chimistes américains Paul Anastas et John C. Warner qui proposèrent le concept de chimie verte pour encadrer ce développement.

En partant d'exemples de la chimie industrielle du XXème siècle, nous montrerons comment la chimie s'est transformée et quels principes ont été dégagés. Nous nous intéresserons ensuite à trois révolutions emblématiques dans la pratique de la chimie industrielle : Nous examinerons le Végétal comme source alternative au pétrole. Nous montrerons comment la chimie devient moins polluante par l'utilisation des solvants verts qui prennent peu à peu la place des solvants organiques. Nous examinerons enfin l'implication des catalyseurs dans le développement industriel de la chimie verte.
La journée se conclura par une visite du Département Chimie et Environnement de l'École des Mines de Douai qui s'intéresse à la qualité de l'air et à sa dépollution.