Prepas.org

Le site de l'UPS pour les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles

ESME L'automatique appliquée à la vitesse variable de la machine à courant continu le Lundi 14 mai 2012


Organisation de conférences les matinées en alternance avec des séances de Bureau d'études et Travaux pratiques à l'ESME Sudria à Ivry sur Seine
Public : Enseignants de Sciences Physiques et Sciences Industrielles pour l'Ingénieur
Durée : 1 journée
Date : lundi 14 mai 2012 (9h30-17h)
Public : Enseignants de Sciences Physiques et Sciences Industrielles pour l'Ingénieur
Nombre de places : 20
Lieu de formation : ESME Sudria, Ivry sur Seine : http://www.esme.fr/
Réservation : ici

Lundi 14 mai
Matin : Conférences 9h30-12h30
Les modèles :
- Charge mécanique
- Machine à courant continu
- Ensemble convertisseur commande, ''où l'on explique que la commande en H d'un hacheur à quatre interrupteurs n'est qu'un moyen de transmettre de l'intelligence vers la puissance, qu'il en existe un autre, simple, qui constitue une ouverture vers des problèmes à la portée des taupins, et même vers la fabrication d'un système triphasé''.
Ce qu'il ne faut pas faire :
- Architecture des systèmes de commande avec contrôle du courant en régime dynamique
- Le conditionnement des signaux.

Après-midi : Bureau d'études et Travaux Pratiques 14h-17h
Méthodologie de calcul d'une régulation de vitesse avec limitation du courant en régime dynamique
- Simulations, Utilisation de CORECTAO ''où l'on montre que la notion de coût d'une commande est à prendre en considération et qu'un correcteur PI (à deux degrés de liberté), doit satisfaire trois critères (rapidité, dépassement, coût de la partie puissance. CORRECTAO est un logiciel " maison " d'aide à l'optimisation d'un correcteur, fonctionnant sous Matlab, et offert gracieusement aux participants dans une clé USB''.
- Les divers correcteurs envisageables.
Travaux pratiques
- Mise en œuvre d'une double boucle de régulation de vitesse.
- Les divers convertisseurs envisageables, performances de régulations.
Un clin d'oeil aux moteurs Brushless, ''où l'on explique que ce sont des moteurs à courants alternatifs, déguisés en machine à courant continu''.