Les concours

La formation en classe préparatoire est souvent qualifiée de formation « par les concours » et « pour les concours ». Même si la formation en CPGE est très loin de se résumer à cette seule échéance, les concours restent un évènement majeur dans la scolarité des étudiants.

85 % des élèves entrant en CPGE intègrent une école d'ingénieurs après deux ou trois années de prépa. Les concours servent essentiellement à répartir les élèves dans les différentes écoles, avec presque autant de places proposées que d'étudiants en deuxième année de prépa.

Les étudiants qui visent une carrière d'enseignant privilégient souvent une École Normale Supérieure ou une université.

Les concours consistent en une série d'épreuves à la fois écrites (avril-mai de la seconde année) et orales (juin-juillet) dans toutes les matières enseignées en CPGE. Les écrits sont un premier palier (un peu comme les phases éliminatoires d'une coupe du monde) pour sélectionner les candidats qui auront le droit d'aller défendre leurs chances à l'oral.

Les écoles d'ingénieurs sont variées, elles n'ont pas toutes les mêmes attentes, elles ne recherchent pas toutes les mêmes candidats. Plusieurs concours sont généralement accessibles pour les élèves de chaque filière. Chaque concours mène à différentes écoles aux attentes distinctes les unes des autres. La difficulté intrinsèque des épreuves est donc variable d'un concours à l'autre en fonction du profil des candidats recherchés. Chaque école décide du nombre de places qu'elle offre dans chacune des filières de CPGE.

Pour la majorité des concours, les informations sont regroupées sur le site SCEI.

Nous vous proposons les informations essentielles sur chacun des concours au travers de ces pages :

Certaines écoles recrutant essentiellement après le bac vous ouvrent également leurs portes à travers un recrutement spécifique sur concours (EPITA-IPSA-ESME, CESI...) ou sur dossier avec entretien (groupe INSA, 3UT...).

Étudiants en BCPST, trois concours vous sont ouverts : le concours ENS, le concours agronomique et vétérinaire et enfin le concours G2E.

Si vous êtes en situation de handicap, vous pouvez bénéficier d'aménagements spécifiques aux épreuves écrites et orales.