Concours et Écoles

Les concours, la voie d'accès à près de 200 écoles

À l'issue de leur deuxième année de classe prépa, les étudiants passent en avril-mai les écrits des concours. Ils retournent ensuite en classe quelques semaines pour préparer les oraux, puis passent les oraux de la mi-juin à la mi-juillet. Leurs résultats aux écrits et aux oraux des différents concours leur donnent chacun accès à plusieurs dizaines de Grandes Écoles qui proposent toutes de nombreuses spécialités.

Dans les classes de deuxième année MP/MP*, PC/PC* et PSI/PSI*, les Grandes Écoles (environ 200) sont accessibles chacune depuis un concours qui en regroupe de nombreuses. Les étudiants s'inscrivent aux concours de leur choix, généralement plusieurs, en fonction de leurs ambitions et de leur niveau scolaire en classe prépa. Les concours proposés sont :

  • le concours de l’École Polytechnique (X) et des Écoles Normales Supérieures (ENS Ulm, Lyon, Paris-Saclay et Rennes),
  • le concours Mines-Ponts (Mines de Paris, Ponts et Chaussées, SUPAERO, ENSTA...),
  • le concours Centrale-Supélec (CentraleSupélec, Centrale Lyon/Lille/Nantes/Marseille, Arts et Métiers...),
  • le concours CCINP (ENSIMAG, Phelma, MATMECA Bordeaux, ENAC, École de l'Air, Saint-Cyr...),
  • le concours e3a-Polytech (réseau Polytech...).

Dans les classes de PT/PT*, les mêmes écoles sont toutes accessibles depuis un unique concours appelé la Banque PT. De même, les filières TSI, TPC et ATS disposent de concours spécifiques.

Les étudiants qui ne sont pas tout à fait satisfaits des écoles qu'ils ont obtenues à l'issue des concours ont la possibilité de redoubler leur deuxième année pour repasser les concours l'année suivante. La première année ne se redouble pas, sauf pour des raisons médicales, mais l'écrasante majorité des étudiants de première année passe en deuxième année.

Les étudiants qui souhaitent se réorienter à l'issue de la première année ou poursuivre leurs études à l'université pour devenir enseignants peuvent compter sur les conventions obligatoires que chaque prépa signe avec une ou plusieurs universités et autres établissements de l'enseignement supérieur. Ils bénéficient plus généralement d'une reconnaissance de leurs années en prépa sous forme de « crédits ECTS » (European Credit Transfer System), qui sont une monnaie d'échange entre formations de l'enseignement supérieur mise en place par l'Union Européenne pour faciliter la fluidité des parcours.

Écoles

Vos deux (ou trois) années de prépa ne seront que la première partie d'un cycle d'études de 5 ans qui vous mènera au diplôme d'ingénieur, puis éventuellement à un doctorat, ou pour certains à un concours d'enseignement.

Les concours post-prépa sont la porte d'entrée principale des 200 écoles d'ingénieurs françaises et des Écoles Normales Supérieures (ENS). Les écoles les plus prestigieuses recrutent d'ailleurs la quasi-totalité de leurs étudiants français en prépa.

Si la scolarité en prépa vous donne des bases scientifiques solides et des méthodes de travail durables, l'école d'ingénieurs se donnera pour mission de faire de vous un(e) ingénieur(e) fiable, capable d'interagir humainement et efficacement avec ses collègues et doté(e) d'une bonne connaissance de l'entreprise. La gestion de projets, les stages en entreprise, une vie associative riche et, bien souvent, un temps long à l'étranger parachèveront votre formation et vous garantiront une entrée sereine dans le monde du travail.